Articles

L’aspar quoi ? L’aspartame !

Parlons aujourd’hui du substitut de sucre le plus consommé : l’aspartame !

Diabétique ou simplement au régime, le sucre est devenu votre pire ennemi ? Voilà par quoi vous pouvez le remplacer aisément sans craindre pour votre glycémie (=taux de sucre dans le sang) ou pour votre poids.

Inconvénients :

Cet édulcorant découvert en 1965, mis sur le marché la première fois en 1974 aux Etats-Unis et autorisé en France depuis 1981, fait beaucoup parler de lui actuellement. Accusé de développer des tumeurs du cerveau, des crises d’épilepsie ou encore des scléroses en plaque, beaucoup de professionnels de la santé vous conseilleront de le bannir de votre alimentation. Rappelons qu’il semblerait que la consommation excessive de sucre classique favoriserait les aigreurs d’estomac, le diabète, diverses affections du côlon, les maladies cardio-vasculaires etc… Bref, je vous dirais bien que si vous avez faim, vous feriez mieux de vous ronger les ongles, ca ne fait pas grossir, mais malheureusement même l’’onychophagie (terme scientifique pour ceux qui dévorent leurs ongles comme des chips) est déconseillé car c’est la porte ouverte à tous les microbes (amis qui ne se lavent pas les mains après avoir été aux toilettes BONJOUR ! burk !).

Bref, l’aspartame a « juste » engendré 2621 effets secondaires rapportés lors de plaintes par des consommateurs aux Etats-Unis (comme l’explique le site doctissimo). Il est vrai que les Américains ne sont pas réputés pour porter plainte rapidement (Rappelons nous de cette consommatrice qui a porté plainte contre les fabricants de micro-ondes pour ne pas avoir stipulé, sur la notice d’utilisation, qu’il ne faut pas y mettre de chat APRES que le sien ait explosé dans son appareil).

Cependant l’EFSA (autorité Européenne de la sécurité des aliments) a conclu en 2013, suite à des études sérieuses et reconnues au niveau de la santé, que l’aspartame n’est pas dangereux pour la santé si la dose journalière acceptable (DJA) en aspartame ne dépasse pas les 40mg/Kg de poids corporel/jour.

Avantages :

Le premier avantage de cet édulcorant est qu’il est faible en calories (4calories par gramme). Ayant un pouvoir sucrant 200 fois plus élevé que le sucre, l’aspartame se consomme donc en beaucoup plus petites quantité que le sucre roux ou raffiné afin d’avoir le même goût sucré. L’utilisation en faible quantité de l’aspartame en fait ainsi un aliment moins cher que le sucre.

De plus, les caries sont inexistantes suite à la consommation de cet édulcorant.

Enfin, point important, il ne fait pas monter la glycémie. Les diabétiques peuvent donc en consommer sans craindre pour leur diabète.

 

Où trouve-t-on l’aspartame ? :

Dans le commerce, il existe sous différentes formes : en poudre ou en sucrettes.

Ce substitut de sucre se retrouve également dans la plupart des produits « sans sucre » comme les sodas, bonbons, chewing-gum, chocolat, yaourt et fromages frais, mais également dans de nombreux médicaments. Il semblerait que le nombre de produits en contenant soit de l’ordre de 6000.

Conclusion :

Je vous laisse vous faire votre propre avis.

En tant que diététicienne je le recommande toutefois  aux accros au sucre et aux diabétiques.La plupart des évaluations des risques menés par l’EFSA répondent à des demandes de conseils scientifiques émanant de la Commission européenne, du Parlement européen et des États membres de l’UE.

Mais avant tout, mangez de manière raisonnable et surtout raisonnée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s